search

COMORES • MUSIQUES DE L’ÎLE D’ANJOUAN

À Anjouan, petite île des Comores, les fêtes constituent les principales occasions de musique et de danse.

Version digitale

 

Conditions générales de vente

À Anjouan, petite île des Comores, les fêtes constituent les principales occasions de musique et de danse. Mais si l’activité musicale des hommes est tournée vers l’espace public, celle des femmes se limite au contraire à des lieux intimes. Les hommes cultivent l’art du gabusi, un chant accompagné au luth gabus et qui se rapproche du sawt des pays du Golfe ou du fan sana'a du Yémen ; celui du chigoma, chant de mariage polyphonique d’origine probablement tanzanienne ; du ndzedze, chant d’origine malgache accompagné à la cithare ; ainsi que les danses chantées de mariage tari ou les danses chantées religieuses kandza, également pratiquées par les femmes mais dans un espace réservé. Les femmes pratiquent exclusivement le chant en solo et les danses chantées comme le deba ou le kandza, accompagnées par toutes sortes de tambours : dori, les tar, les dof, les mbiu et les claquements de mains. 

260058

Fiche technique

Pays
Comores
Année de sortie
1994